Les astuces simples pour rouler plus proprement

Voilà donc une petite liste de gestes simples à mettre en application pour utiliser au mieux votre voiture et limiter votre impact sur l’environnement.

eco

Avant de prendre la voiture
– Les petits trajets sont ceux qui vous font le plus consommer. Surtout si c’est en ville. Dans la mesure du possible, privilégiez le vélo ou les transports en commun. Les économies seront réelles et vous réduirez votre impact sur l’environnement.
– Inutile de laisser chauffer longuement votre voiture avant de rouler. Une fois le contact mis, roulez doucement les premiers mètres, sans surrégime. Votre moteur s’en portera tout aussi bien.
– À part pour désembuer, à l’image du chauffage et ventilation de la maison, ne mettez jamais ces éléments à la puissance maximale. Cela fait surconsommer et use prématurément la batterie et le compresseur.

Au volant
– Évitez les surrégimes. Passez toujours le plus haut rapport possible sans être en sous-régime, le cas échéant, vous useriez prématurément l’embrayage de votre véhicule.
– Si vous le pouvez, roulez 10 % en dessous des limitations de vitesse. Les économies à la pompe seront de l’ordre de 20 %, ce qui n’est pas négligeable. En plus, vous polluerez moins et tout le monde sera gagnant !
– Ne roulez pas fenêtres ouvertes ou utilisez des déflecteurs. Contrairement aux rumeurs, rouler à 130 km/h fenêtres ouvertes vous fera plus consommer qu’en utilisant la climatisation.
– Anticipez et ne freinez pas au dernier moment afin d’économiser vos plaquettes. Les poussières de frein dégagent des particules très toxiques également. Adoptez une conduite souple, cela se ressentira sur votre portefeuille et votre véhicule vieillira dans de bien meilleures conditions.

Le changement de voiture
– Votre ancienne voiture, si elle n’est plus vendable, peut-être confiée gratuitement en casse. Vous pourrez parfois même en récupérer un billet ou deux en fonction du cours de l’acier et du cours du cuivre.
– N’achetez un véhicule Diesel que si vous roulez beaucoup, sur de longs trajets et rarement en ville. Ce type de motorisation est très polluante et l’entretien est plus onéreux qu’un véhicule essence. Ce dernier type d’énergie est à privilégier et s’avère même plus rentable malgré un prix au litre à peine supérieur.
– Évitez les moteurs trop peu puissants. Sur autoroute, vous conduiriez constamment en surrégime et la consommation s’envolerait. 70 chevaux pour une citadine est un bon compromis tandis que 110 chevaux pour un monospace est un minimum.

1 Comment on Les astuces simples pour rouler plus proprement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*