Un an après Fukushima

Un an après Fukushima : rien ne va changer ?

 

un-an-apres-fukushima

 

Cela fait déjà un an que le séisme a retenti dans l’archipel nippon et que les centrales de Fukushima ont explosé et ont irradié et pollué les lointains alentours de Fukushima. Le monde entier a été stupéfié par la catastrophe nucléaire, atomique qui se préparait et de nombreuses voix  ont commencé à se faire entendre, en France et dans le monde entier, pour la sortie du nucléaire.

 

Mais un an après, où en sont vraiment ces promesses de changement ?

 

Les-refugies-de-Fukushima

Les réfugiés de Fukushima

Les quelques pays où ça bouge :


Et bien pas grand-chose, seulement 5 pays dans le monde ont décidé de changer leur façon de produire de l’énergie, seulement 5 pays sur la cinquantaine de pays qui possède un programme nucléaire sont en train de sortir du nucléaire… Stupéfiant après une catastrophe qui a pris une telle ampleur médiatique et politique. En clair, il n’y a que l’Allemagne, l’Italie, la Belgique, la Suisse et naturellement le Japon qui envisage une alternative.

 

Ceux qui ont décidé de ne rien changer après l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima :

 

japon-fukushima


Pour le reste, rien n’a changé et rien n’est prévu pour que ça change : pour la France, la construction d’une nouvelle centrale suit son cours et deux projets de nouvelles centrales sont instances de réflexions et malgré les élections qui arrive, aucune des parties ne songe à une sortie définitive du nucléaire. Et dans la moitié des pays du monde aussi, les trois quarts de l’Europe ne pensent pas se passer si tôt du nucléaire totalement ainsi que les États-Unis et le Canada qui vont garder la même ligne de conduite.

 

Des pays divisés pour l’utilisation de l’énergie et de faire des économies d’énergies.

 

Et ceux qui misent encore sur le nucléaire :


Pour d’autres pays, le programme nucléaire va être encore amplifié et accélérer par exemple pour la Chine ou il y a actuellement 28 centrales en construction et plus de 50 projets de construction pour de nouvelles centrales. D’autres pays d’Asie ou d’Amérique du Sud ont un programme de nucléarisation du pays très important…

Comme l’Inde ou la Russie qui ont programmé qui travaille sur la construction de plus de 20 centrales nucléaires chacune.

 

Retrouvez cet article lié à l’environnement et les enjeux écologiques de la présidentielle.

2 Comments on Un an après Fukushima

  1. Je tremble, pas que de peur, je tremble de tout mon être, de tout ce qui m’entoure, de tout mon univers. Pas d’échappatoire, pas de respiration profonde à tenter, le monde m’échappe, bascule et se fracasse. Les bases s’écartèlent, deviennent failles mortelles. Je ne peux m’accrocher à rien de solide : la mobilité contre-nature menace. L’épilepsie terrestre gronde, gigantesque tonnerre des entrailles. Aucune résistance, pas une prière possible : le hasard et la nécessité tectoniques modèlent l’instant et dessinent la fin. Comme un crépuscule des vies à portée du regard. (La suite sur @http://pamphletaire.blogspot[.]com/2012/03/fukushima-mon-ame-ou-rien.html)

  2. Hommage aux disparus, un an après la catastrophe déjà.

    Les rues, magasins et les entreprises ont observé un moment de recueillement à la mémoire des disparus.

    C’est un réel chagrin de voir ça à la télévision.

    19 000, c’est le nombre de victime du tsunami…

5 Trackbacks & Pingbacks

  1. Une année après l’accident de Fukushima sur Jaka
  2. Un an après Fukushima « L'info "Autrement" cftc hus
  3. Un an après l'accident de Fukushima
  4. La France peut-il se passer du nucléaire?
  5. 25% des Franciliens ne respirent pas bien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*