Le réchauffement des océans cause la fonte des glaces (1/2)

fonte-glace

Le réchauffement des océans pourrait faire fondre la glace plus rapidement que prévu

 

fonte-glace

 

Les calottes glaciaires qui couvent dans les eaux océaniques chaudes pourraient fondre beaucoup plus rapidement que prévu.

Une nouvelle étude suggère que la chaleur des océans pourrait éroder les couches de glace beaucoup plus rapidement que le seul air chaud. Cette interaction doit donc être prise en compte dans les modèles de changement climatique.

Jianjun Yin, professeur à l’université de l’Arizona, qui a mené ces recherches a déclaré dans un communiqué :

« Le réchauffement des océans est plus important que le réchauffement de l’atmosphère parce que l’eau a une capacité calorifique beaucoup plus élevée que l’air. Si vous mettez un glaçon dans une chambre chaude, il va fondre en quelques heures. Mais si vous mettez un glaçon dans un verre d’eau chaude, il va disparaître en quelques minutes. »

Les chercheurs ont étudié 19 modèles climatiques de pointe et ont constaté que le réchauffement de l’océan sous la surface pourrait accélérer la fonte de la calotte glaciaire au cours du prochain siècle entraînant la plus forte élévation du niveau de la mer jamais enregistrée. Cette élévation pourrait excéder 3 pieds (1 mètre). D’ailleurs, les glaciers du Groenland et l’Antarctique fondent à des rythmes différents.

 

Différents coups pour les différentes côtes

Les chercheurs ont établi que compte tenu de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans l’environnement, la couche océanique qui se situe entre 650 et 1650 pieds (200 à 500 mètres) sous la surface se réchauffera, en moyenne, d’environ 1,8 degré Fahrenheit (1 degré Celsius) en 2100.

Le réchauffement effectif dans les différentes régions pourrait différer de manière significative. Les chercheurs ont constaté que les températures sous la surface des océans le long de la côte du Groenland pourraient atteindre 3,6 degrés F (2 ° C) en 2100.

Cependant, le long de l’Antarctique, le réchauffement serait moins important, seulement 0,9 degré F (0,5 degré C).

«Personne n’avait remarqué cette anomalie auparavant – les océans sous la surface du Groenland et de l’Antarctique se réchauffent de manière très différente. » a déclaré Yin.

L’écart est causé par différents courants océaniques : Le Gulf Stream va envoyer des eaux chaudes vers le Groenland, tandis que le courant circumpolaire antarctique empêche une partie des eaux plus chaudes d’atteindre l’Antarctique.

 

Retrouvez aussi notre dernier article : http://www.blog-environnement.fr/eco-energie/le-top-10-des-appareils-qui-consomment-le-plus-denergies-752

1 Comment

  1. Ah écologie quand tu nous tiens. C’est vrai que le réchauffement des océans pourrait faire fondre la glace. Il faudrait donc préserver notre chère planète en polluant moins. Et ce sont ces petits gestes qui ne veulent pourtant rien dire mais qui sont un pas énorme pour l’humanité.

1 Trackback / Pingback

  1. Une aggravation du réchauffement des océans (2/2)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*