Quelles subventions pour rénover sa maison ?

Si vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique sur votre ancienne maison, vous avez la possibilité de bénéficier de certaines subventions. Ces dernières sont offertes par différentes structures, mais sous des conditions bien définies. Voici les différentes aides auxquelles vous avez droit pour la rénovation énergétique de votre maison et comment en bénéficier !

 

Les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat ou ANAH

L’ANAH propose des subventions pour les maisons très anciennes, généralement vieilles de plus de 15 ans. Ces financements concernent les travaux de rénovation énergétique qui visent à améliorer la sécurité et à optimiser le coût en énergie de la maison. Ces aides sont souvent cumulables avec la subvention économie d’énergie.

 

MaPrimeRénov

Cette prime concerne les travaux d’amélioration thermique. Elle a remplacé le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Seuls les logements de plus de 15 ans sont concernés depuis janvier 2022. MaPrimeRénov s’adresse à tous les ménages et est ajustée en fonction des revenus de ceux-ci. Le montant de la prime dépend aussi des travaux effectués et peut s’élever à hauteur de 20 000 euros, dans certains cas.

 

MaPrimeRénov’Sérénité

Cette subvention octroyée par L’ANAH est destinée aux maisons abritant des foyers modestes. Cette prime permet de prendre en charge des travaux de rénovation énergétique, tels que l’amélioration du système de ventilation ou de chauffage, l’isolation thermique, à hauteur de 30 000 euros au maximum.

La prime d’énergie a été créée suite au protocole de Kyoto qui contraint les fournisseurs d’énergie à réduire la consommation des clients.

Les fournisseurs versent donc des primes à leur client pour l’amélioration de leurs installations et pour rendre ces dernières moins énergivores. Les primes concernent les travaux d’isolation thermique et phonique et de chauffage.

Tous les ménages peuvent en bénéficier, que ce soit pour une résidence principale ou secondaire. Néanmoins, le montant varie en fonction des travaux à effectuer et du coût des travaux. Les travaux doivent être effectués par un professionnel de la RGE.

Le chèque énergie

Le chèque énergie permet de prendre en charge les frais en rapport avec la consommation d’énergie de l’habitation et s’adresse aux familles modestes. Il pourrait par exemple servir à régler des factures d’électricité ou à payer le professionnel en charge de quelques travaux de rénovation énergétique.

Le chèque est distribué une fois par an, dans la boîte aux lettres des différents bénéficiaires. Le montant varie entre 48 euros et 277 euros en fonction des ressources du ménage.

 

Les aides de la caisse de retraite

Les retraités du régime général ou de la fonction publique peuvent bénéficier d’aides octroyées par la caisse de retraite pour les travaux d’aménagement. Cette aide vise à leur permettre d’effectuer des travaux d’aménagement dans leur logement, afin de mieux l’adapter à leur condition. Elle vise aussi à prévenir les difficultés liées à leur âge.

Cette subvention s’élève jusqu’à 3 500 euros. L’aide inclut uniquement les travaux sur la résidence principale et couvre les frais d’amélioration de l’isolation thermique et phonique, la motorisation des volets roulants, l’amélioration des douches et toilettes, une rampe, etc.

Le montant octroyé est estimé en fonction des travaux et des ressources du foyer. Tous les retraités de 55 ans ou plus sont éligibles à cette subvention, sous condition de revenus. Cependant, elle n’est pas cumulable avec un certain nombre d’autres subventions comme la Prestation Compensatoire du Handicap.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*