Le protocole de Kyoto est-il respecté par ses signataires ?

Le protocole de Kyoto est-il respecté par ses signataires ?

 

protocole kyoto

 

Le protocole de Kyoto est un traité international qui a pour but de lutter contre le réchauffement climatique par la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

À ce jour 191 pays ont déjà ratifié ce traité signé le 11 décembre 1997 à Kyoto. Est-il cependant respecté ?

 

Les principaux objectifs du protocole de Kyoto instaure des objectifs contraignants mais également des délais aux pays industrialisés afin que ceux-ci réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre. La force de ce protocole réside dans ses articles les plus stricts qui obligent les pays développés à respecter cette exigence.

Il s’agit pour ces pays de réduire (en moyenne) de 5% leurs émissions globales par rapport à l’année 1990 prise comme référence commune.

 

Cependant ce chiffre varie selon les pays développés, ainsi il atteint 8% pour certains États membres de l’Union européenne (l’Europe des 15), 6% pour les autres États membres, 6% pour le Japon et le Canada et 7% pour les États-Unis (avant de se rétracter au final).

 

Ces objectifs sont-ils respectés ?

 

protocole de kyoto

 

L’union européenne des 15 ne respecte pas les engagements de réductions consentis, loin de là…

La baisse effective n’atteint même pas les 1% et les perspectives d’amélioration sont inexistantes. Pire, les émissions liées aux transports ont progressé de 25%, celles dû à la production d’électricité de près de 6%. Depuis 1990, l’Espagne a vu ses émissions progresser de plus de 50% suite à son développement économique extrêmement rapide durant ce court laps de temps.

Seuls bons élèves, le Royaume-Uni a abaissé son niveau de rejet de 12% alors que l’Allemagne faisait mieux : une baisse de près de 16% ! Le Canada a quant à lui augmenté ses rejets de gaz dans l’atmosphère de près de 27% de même que le Japon à un niveau cependant moindre (8%).

 

Le protocole de Kyoto à l’international


carte-monde-engagement-kyoto

 

Les États-Unis et l’Australie n’ont quant à eux pas ratifié le protocole de Kyoto, le premier a augmenté ses émissions de 16% quand le deuxième faisait de même à un niveau supérieur : 21%. Devant ces chiffres alarmants, il convient de dépasser le protocole de Kyoto, inefficace à améliorer une situation catastrophique.

La baisse des émissions devrait transiter par la découverte d’alternatives énergétiques ne nécessitant pas un rejet de gaz nocifs dans l’atmosphère autrement dit l’utilisation croissante d’énergies renouvelables

L’usage d’ampoule gu10 50w led à la place des spots halogènes ou encore l’usage de projecteur led 10w permettrait par exemple des baisses d’émission considérable.

 

L’union européenne compte à elle seule 31,68 % des % pour la ratification.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*