Pollution : un véhicule électrique émet 77 % de CO2 en moins qu’une voiture essence

Un homme sur un scooter électrique

Selon une étude récente, un véhicule électrique pollue moins qu’une voiture à essence. En effet, un véhicule électrique émet 77 % d’émissions de CO2 en moins comparée à une voiture à essence en France, de la production jusqu’à sa fin de vie. En Europe, les voitures électriques émettent 63 % de CO2 en moins.

La pollution des véhicules électriques comparée aux véhicules à essence

La Fédération européenne pour le transport et l’environnement a souhaité mettre en place un outil permettant de mesurer les émissions de particules fines d’un véhicule. Pour cela, cet organisme a développé un outil en ligne pour calculer les émissions de CO2 des véhicules, selon leur segment, leur lieu de production ainsi que leur motorisation.

Les données se révèlent être considérablement en faveur de l’électrique. En France, les émissions de CO2 sont 77 % plus faibles pour l’électrique que pour l’essence et sur l’ensemble de l’Union européenne, la baisse est estimée à 63 %.

C’est pour cette raison que conduire électrique s’impose comme l’une des solutions majeure face au changement climatique et à la pollution. De ce fait, de plus en plus de Français se tourne vers l’achat de véhicule électrique tel que le scooter électrique comme il est possible de voir sur wee-bot.com.

Scooter électrique : le véhicule idéal en ville

Le scooter électrique devient petit à petit le véhicule préféré des personnes qui se déplacent en milieu urbain. Il est vrai que ce véhicule permet de répondre à de nombreux enjeux actuels. En effet, il permet de réduire la pollution étant donné qu’il rejette moins d’émissions de CO2 et de particules fines. Toutefois, une directive européenne de 2006 impose de recycler 65 % des batteries au plomb et au moins 50 % des composants des batteries au lithium.Un homme sur un scooter électrique

En termes d’autonomie, le scooter électrique répond aux exigences moyennes des Français. Selon l’INSEE, la distance moyenne entre le domicile et le travail est de 26 km et un salarié sur deux travaille à moins de 8 km de son domicile. De ce fait, le véhicule est totalement adapté pour ces trajets.

En ce qui concerne l’entretien, le scooter électrique ne nécessite pas un entretien particulier. Le moteur est placé dans la roue arrière ce qui permet d’éviter les problèmes liés à la distribution étant donné qu’il n’y a pas de courroie ou de chaîne à entretenir, ni d'embrayage, ni d’huile de graissage ou encore ni de vidange. Le véhicule élimine également les soucis liés à l’allumage car il n’y a ni filtre à huile ni filtre à air à entretenir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*