Comment se débarrasser des déchets nucléaires (2/3)

Comment se débarrasser des déchets nucléaires ?

 

Les déchets nucléaires se différencient par leur activité : il y a les déchets dits de hautes activités et les déchets de faibles activités, un milliard de fois moins radioactif (plus l’activité est importante plus le déchet est irradiant)

 

Dechets_Nucleaires

Pour les déchets nucléaires de faibles activités qui sont généralement des déchets technologiques, c’est-à-dire que ce sont des objets qui ont été contaminés lors de leur utilisation avec un contact direct d’une radioactivité.

Ces objets sont nocive environ 300 ans ou des matériaux contaminés provenant de démantèlement de sites nucléaires, ils sont considérés comme des déchets de très faible activité.

Pour leur traitement, le recyclage est encore en recherche et la seule « solution » trouvée pour le moment est le stockage. Il s’agit soit d’un stockage de faible profondeur ou un stockage de surface. Les matériaux sont ainsi stockés à l’air libre.

Heureusement, depuis mai 1993, le stockage et le déversement des déchets radioactifs sont interdits, ce qui était monnaie courante avant l’interdiction.

Pour les déchets dits de hautes activités, tout d’abord il y a un retraitement, comme vu au par avant, on recycle un maximum de ce qui est réutilisable donc du plutonium ou de l’uranium et des déchets ultimes.

 

japon_déchets_nucléaires

Les déchets nucléaires en France

 

En France, ces déchets sont vitrifiés, c’est-à-dire qu’ils sont fondus avec du verre afin qu’il n’y soit pas de migration des noyaux radioactifs.

Au départ, ces briques de verres et de noyaux radioactifs sont stockées à l’endroit de production dans des puits ventilés. Et l’idée sur le long terme serait de stocker dans des puits en couche géologique profonde.

D’autres solutions sont envisagées, comme le rejet dans l’espace et plus particulièrement vers et dans le soleil. Mais plein d’autres problèmes se présentent, comme le risque d’explosion de fuser au décollage ou le coup de chaque fusée et la faible capacité de stockage de chaque fusée.

 

Retrouvez l’article précédent sur le démantèlement du nucléaires (1/3).

Le prochain article portera sur les difficultés du démantèlement (3/3)

6 Comments on Comment se débarrasser des déchets nucléaires (2/3)

  1. La centrale de fukushima accidentée le 22 mars 2011.
    Dommage que vous n’en avez pas parlé.

    Ce qui est inquiétant aujourd’hui c’est les retombés sur la vie quotidienne des japonais, je sais par exemple que le fabricant de produit alimentaire Meiji dont l’usine se trouvait à proximité de la centrale nucléaire a été mises en causes dans un quotidien Japonais.

    Ce qui est d’autant plus marquant lorsqu’on lit que le lait en poudre pour bébé présente des traces de radioactivités…

    • La terre est une entité vivante qui jusqu’à récemment, s’était accomodée de la présence de l’homme, jusqu’à ce quelle ne devienne endémique, et que la trace que nous lui infligions devienne omniprésente, saturante, hautement toxique et envahissante, menaçant l’ensemble de la biosphère terrestre…
      A mon avis, un système comme la terre, ne possédant pas d’entropie naturelle, devra à un moment donné, faire en sorte de s’en créer un de façon artificielle, afin d’évacuer les miasmes et les déchets hautement radio-actifs qui menace l’ensemble de l’éco-système terrestre…

  2. Dommage que vous ne développé pas le terme d’élimination .. C’est dommage d’être aussi nul que ça, vous me servez à rien, je ne peux pas faire le travail qu’on me demande à cause de votre cerveau qui ne fonctionne pas !!!!!! Bande d’imbécile jamais je dit bien jamais je ne reviendrais visiter votre site

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La France peut-il se passer du nucléaire?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*